LIBERTÉ !

SPECTACLE JEUNE PUBLIC A PARTIR DE 7 ANS    [ Création 2007 ]

C’est à une réunion secrète à laquelle assistent les spectateurs. Là, on parle de Liberté. D’un monde qui, d’abord idyllique, devient enfer par la seule faute d’un tyran cyclopéen : Tarac.

Dans ce spectacle mêlant jeu de comédien et marionnettes, le premier, Tane, utilise les secondes pour raconter cette prise de pouvoir, la perte de toutes les libertés. Aux spectateurs de se faire une idée sur la nécessité de se défendre ou d’abdiquer devant la force.

«  Au début, tout allait bien »

C’est ce que raconte Tane, conteur manipulateur. Au cours d’une réunion secrète, parce que se réunir est désormais dangereux, Tane évoque l’histoire de trois amis qui coulaient des jours heureux.

Trois doux rêveurs : il y a Limaï, inventeur farfelu. Téla, factrice qui distribue des mots doux. Béran, forain, roi du manège la roue des étoiles.

« Au début, tout allait bien »

Mais en silence, grossissait celui par qui arrivera le malheur, un bouffeur de souris et de rats : Tarac. Un jour que les trois s’amusaient, celui-là prend le pouvoir et interdit tout.

Sa devise sera : interdire, arrêter, battre.

Interdiction de rire, chanter, rêver.

Et puis vient l’arrestation de Béran et Téla. Limaï, lui, se cache.

Devant la force, faut-il abdiquer ou se défendre ?

Sur mes cahiers d’écolier

Sur mon pupitre et les arbres

Sur le sable sur la neige

J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues

Sur toutes les pages blanches

Papier sang cahier ou cendre

J’écris ton nom

Extrait de “Liberté” – Paul Eluard

Distribution

Texte de Marc Menuge

Mise en scène Frédéric Flahaut

Regard extérieur Julien Colli

Jeu et manipulation Serge Neri

Décor David Gomez

Marionnettes et accessoires Marc Menuge

Musique Thierry Carron

Presse

Scène noire esthétiquement intéressante, machinerie complexe, marionnettes d’une plastique étonnante. Elles sont de superbes objets travaillés. Elles évoluent dans des décors qui bougent, qui créent la surprise et qui jouent sur les apparitions. Les musiques, déjantées, atypiques, répétitives ont la place belle et la mission d’exacerber les peurs, les espoirs.

L’Echo du Pas-de-Calais